Lors d’une performance à Shibuya en janvier 2020, Yuki Chiba annonçait la sortie de son dernier album “WORST” mais aussi sa retraite en tant qu’artiste portant le nom KOHH. Après la parution de son dernier album en avril 2020, on apprenait aussi une dernière tournée appelée “WORST TOUR” en 2021. L’annonce définitive a été divulguée depuis sa compte Instagram et les fans pourront le voir une dernière fois sous le nom KOHH à Nagoya le 19 mars, Osaka le 4 avril et Tokyo le 18 avril.

Le lancement officiel de la vente des billets pour ses trois évènements à commencer juste après la publication le 12 février du clip vidéo “John and Yoko

Lire aussi : Kohh, un dernier album avant de se retirer du rap game ?

KOHH WORST TOUR

KOHH a grandi à Oji de Kita, une localité au nord de Tokyo et a enduré une éducation très brutale. Un père qui se suicide, un mère accro au méthamphétamine, le tout dans un quartier ravagé par la violence et la drogue. Cet enfance pourrait ressembler à n’importe qu’elle histoire de rappeurs outre-Atlantique, venant ainsi briser les clichés sur la culture japonaise. Le parcours de KOHH est aussi l’exemple d’une obscurité peu connue de ceux vivant à l’extérieur du Japon. A partir de 2012, il se fait d’abord connaitre des cercles hip-hop underground japonais après la sortie de la mixtape “YELLOW TAPE 2” comprenant un mélange de freestyles et de reprises. Ensuite mondialement avec son couplet sur le titre “It G Ma” de Keith Ape en 2015.


 

Faire tourner sur les réseaux

Laisser un commentaire

*

code