Awich est née et a grandi sur l’ île d’Okinawa. À 13 ans, elle écrit plusieurs poèmes sur le thème de l’amour et prend le nom Awich qui est un mélange de trois mots Asia, Wish,  Child. Son parcours scolaire se fait à coté d’une base militaire américaine où elle étudie l’anglais. C’est en écoutant l’album du rappeur TUPAC All Eyez On Me, qu’elle découvre la culture hip-hop. A partir de 2006, Awich sort son premier EP Inner Research suivi de l’EP Dedicate to you. Elle décide plus tard de partir à Atlanta afin de poursuivre ses études et sort en 2007 un autre projet complet appelé Asia Wish Child. Durant cette période elle épouse un américain et donne naissance à une fille.

lire aussi :

Quatre ans plus tard, elle obtient son diplôme en entrepreneuriat et en marketing à l’université, mais doit revenir au Japon avec sa fille à la suite de l’assassinat de son mari. Après une période assez difficile dans sa vie, Awich créée une société de production, CIPHER CITY à Okinawa. La société produit différents contenus tels que de la musique, des films, des festivals et des émissions de télévision.

En 2017, elle sort un autre album intitulé 8, produit en partenariat avec le beatmaker Chaki Zulu. Les vidéos des titres WHORU ? ainsi que REMEMBER qui cumulent à plus de 5 millions de vues, augmentent sa célébrité à travers tout le Japon. Les critiques de plus en plus nombreuses apprécient son style, où elle utilise librement le japonais et l’anglais, créant un son unique tout en restant fidèle aux paroles. Sa voix profonde créée une atmosphère captivante pour les auditeurs. Deux autres projets arrivent en 2018, le single What You Want avec IO de Kandytown  avec un double EP, HEART et BEAT. Deux ans plus tard, Awich fera un retour fracassant en dévoilant deux projets qui augmenteront davantage sa notoriété au-delà des frontières du Japon. D’abord  l’album KUJAKU sorti en 2020 avec plusieurs autres artistes japonais invités. De l’autre, le disque Partition qui lui permet de signer un contrat avec UNIVERSAL.

CLIPS VIDEOS


 

Faire tourner sur les réseaux

Laisser un commentaire

*

code