Originaire de Miyazaki et actif depuis plus de 10 ans, le groupe One-G composé de RYO & HEADZ nous a fait le plaisir de s’entretenir avec RJHH pour leur première interview international. C’était l’occasion d’en savoir un peu plus sur ces deux artistes qui ont su garder une alchimie parfaite depuis leur tout premier morceau paru en 2007 sur le fameux “LocoHAMA Cruising” du producteur DJ PMX.


RJHH : Salut Ryo, salut Headz comment allez-vous ? 

Ryo : Je vais bien merci.

Headz : je vais bien.

RJHH : Merci de nous accorder cet interview. Peut-on commencer par une petite présentation ?

Ryo : Moi c’est Ryo membre du groupe One-G. Je suis de Nobeoka-shi une ville située dans le nord de la préfecture de Miyazaki.

Headz : Moi c’est Headz également membre de One-G et originaire de la même ville que Ryo.

RJHH : Pouvez-vous me dire comment vous vous êtes rencontrés et me parler de l’origine du groupe ?

Ryo : Je devais avoir 15 ou 16 ans quand un ami m’a présenté Headz. on s’est tout de suite entendu et on aimait le même genre de hip-hop. C’est tout naturellement que le groupe One-G et né.

Headz : Un ami d’enfance a fait l’intermédiaire. A cette époque Ryo était déjà très familier avec le hip-hop c’est pour cette raison qu’on a très vite accroché et formé le groupe.

Headz : “Moi je voulais vraiment transmettre ma musique de main à main sans forcement sortir d’album”

RJHH : Vous êtes de Myazaki alias “Palm City”. Que pouvez-vous me dire de votre ville et que représente-t-elle pour vous ?

Ryo : Miyazaki représente tout pour moi, c’est le soleil, les palmiers, le surf et les potes.

Headz : Mon trésor

RJHH : Individuellement quand avez-vous commencé le rap et pourquoi ?

Ryo : Je devais avoir 19 ans quand j’ai commencé à rapper. Mais j’ai vraiment pris le rap au sérieux à l’age de 26 ans. Je trouvais que faire du rap était cool et surtout j’étais sûre de pouvoir percer et envoyé du lourd avec mon propre rap.

Headz : J’avais le même age que Ryo quand j’ai commencé à rapper mais les choses sont devenus plus sérieuses pour moi entre 23 et 26 ans. La raison pour être devenu rappeur ? Je trouvai ça super cool également.

RJHH : Le premier son que j’ai entendu de vous est “Life is do or Die” en 2007. Était-ce votre tout premier morceau ?

Ryo & Headz : Oui c’était notre tout premier morceau à tous les deux.

RJHH : Pouvez-vous nous parler de votre rencontre avec DJ PMX.

Ryo : En 2001, DS455 était invité à un événement organisé par “J Boy Street Wear Shop”. C’est là que j’ai fait la rencontre de DJ PMX.

Headz : Le show était organisé par mon “Sempaï”. C’est effectivement à ce moment que j’ai rencontré DJ PMX pour la première fois.

RJHH : Vous sortez en 2015 la mixtape “Seaside Flex”. Pourquoi ce format plutôt qu’un album ?

Ryo : Ça faisait un moment qu’on était dans le rap on se devait de sortir quelque chose. La mixtape est plus facile à distribuer qu’un album.

Headz : Moi je voulais vraiment transmettre ma musique de main à main sans forcement sortir d’album.

RJHH : Votre style est très centré Westcoast G-Funk. Mais depuis votre 1er projet votre son est beaucoup plus contemporain. Pourquoi cette évolution de style ?

Ryo : Je n’avais pas prévu de faire du Newest. c’est venu comme ça car j’aime le son West et le nouveau style est très basé sur l’ancien donc je peux poser sur les deux.

Headz : Moi mon but était surtout de ne pas être lié a un style en particulier. Poser sur des beats Trap Newest est aussi cool que sur des productions G-funk.


RJHH : En 2017 vous sortez 2 singles “Beach House” et “Palm City”. On attendait le 2eme volume de “Seaside Flex”. Une sortie est prévu ?

Ryo : Rien de sûr encore mais peut être cette année.

Headz : Pareil ! J’aimerais une sortie en 2019.

RJHH : Vous travaillez uniquement avec le légendaire DJ PMX. Pourquoi ce choix d’un seul producteur ?

Ryo : J’écoute DJ PMX depuis l’age de mes 16 ans. Il a toujours été un model et enregistrer avec un artiste tel que lui te permet aussi d’évoluer.

Headz : Travailler avec DJ PMX était un rêve de gosse pour moi voilà la raison.

RJHH : Quelle est la force de One-G ? Et quelle est la différence avec les autres groupes de rap ?

Ryo : On est un duo qui fonctionne bien et qui est assez hardcore un peu comme le Kyushu Tonkotsu Ramen. (Spécialité gastronomique de Kyūshū)

Headz : On se respecte l’un et l’autre. Je ne sais pas si l’on peut dire que notre style est différent des autres groupes mais en tout cas on a su trouver et garder ce style qui est le notre.

Ryo : Ça faisait un moment qu’on était dans le rap on se devait de sortir quelque chose.

RJHH : Le nouveau single “Wave On” Feat Iz vient de sortir. Pouvez-vous m’en parler ?

Ryo : Je surf chaque semaine. j’ai juste voulu partager mon autre passion. En surf il faut toujours être sur le qui-vive car une même vague n’arrive jamais deux fois, c’est une philosophie que j’essai d’appliquer également dans la vie. De plus avoir la chanteuse Iz qui a collaboré par le passé avec DS455 est un vrai plaisir et le résultat est plutôt satisfaisant.

RJHH : “let Me Ride” est une très bonne reprise du classique de Dr.Dre. Pourquoi avoir fait un remake de ce titre en particulier ?

Ryo : L’original de Dr.Dre est un gros classique et je voulais en faire une version new west.

Headz : Pour ma part faire un remake d’un titre West des années 90 je trouvais ça vraiment cool.

RJHH : Pouvez-vous me citer chacun deux de vos titres préféré de One-G ?

Ryo : Make Money feat Kayzabro, Kowichi & Wave On feat. IZ

Headz : Hangover & Make Money Feat Kayzabro, Kowichi

RJHH : Quels sont vos prochains projets ?

Ryo & Headz : On a déjà quelques morceaux de prêts mais on ne sait pas encore si ce sera pour un album, EP ou même une Mixtape volume 2.

RJHH : Quels sont les artistes avec qui vous aimeriez collaborer ?

Ryo : Snopp Dogg, Dr.Dre, Wiz khalifa, Ty dolla sign.

Headz : The Game, Snoop Dogg, YG, B-Real.

RJHH : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Ryo : Merci pour cette interview. N’hésitez pas a regardé notre musique et le hip-hop japonais.

Headz : Merci pour votre support. One-G est dans la place.

 

Propos recueillis par Rasheed San


 

Faire tourner sur les réseaux

Laisser un commentaire

*

code