Dans le cadre du festival de danse Séquence Paris 2020, le rappeur, compositeur Roy Tamaki et le danseur, chorégraphe Yasutake Shimaji seront invités à la Maison de la culture du Japon à Paris, le vendredi 13 mars (20H00) ainsi que le samedi 14 mars (14h00). Les deux artistes japonais viendront se produire danse une performance artistique mêlant des chorégraphies de danse et la musique rap.


TAMAKI ROY

Né en 1981, Roy Tamaki a sorti cinq albums jusqu’à présent. Il est invité à des grands festivals comme le Fuji Rock FestivalTrans Musicales de Rennes… Du rap populaire, il se dirige rapidement vers la poésie et se fait remarquer par l’univers artistique de ses clips. Il crée des performances et des installations pour des musées d’art contemporain et compose des musiques pour le cinéma et les défilés de mode.  Il est également l’auteur d’un livre pour enfant et organise des workshops.


| LIRE AUSSI | J-Grime Catarrh Nisin sort son projet le plus abouti : Anger Log


YASUTAKE SHIMAJI

Yatsuke Shimani

Né en 1978, Yasutake Shimaji pratique le karaté et la danse hip-hop dans sa jeunesse. Il découvre la danse contemporaine à l’Université Nihon et intégre à 26 ans la compagnie Noism de Jo Kanamori, ancien danseur du Netherland Dance Theater. Deux ans plus tard, il s’installe à Francfort et devient membre de la Forsythe Company qu’il quitte en 2015.

En 2013, il crée avec Hana Sakai, ancienne danseuse étoile du National Ballet of Japan le duo Altneu, à la croisée de la danse contemporaine et de la danse classique. Leur deuxième création est programmée au prestigieux NHK Ballet Festival en 2014. Shimaji est lauréat de la Tsubaki Association of Shiseido, pour laquelle il crée des installations et des performances dansées.

En 2018, il initie le projet KARADA (« corps » en japonais) avec Tomohiko Tsujimoto et interprète ASHI (« pied »). Shimaji a créé plusieurs pièces parmi lesquelles : Kasane no Irone (2015) pour Noism2, ARIKA (2016) une co-création avec le rappeur Roy Tamaki au Aichi Prefectural Art TheaterShort Shadow (2017) une co-création avec Alessio Silvestrin, Sequenza (2017) pour le Momoko Tani Ballet, Please make me cry (2018) pour Noism2, et Dream Debris (2018) pour la Tottori Prefectural Culture Promotion Foundation. En octobre 2018, dans le cadre de Japonismes 2018 et de la Fabrique Chaillot, il présente un work in progress à Chaillot – Théâtre national de la Danse.


Sources Infos :  La Maison du Japon à Paris | Tamaki Roy et Yasutake Shimaji

Faire tourner sur les réseaux

Laisser un commentaire

*

code